Comment Dieudonné fait-il pour louer des salles ?

Dieudonné est actuellement en tournée, malgré une certaine opposition comme à Clermont ou à Annecy. Il est difficile de le contrer: c’est qu’il use d’une stratégie extrêmement simple et pourtant d’une efficacité redoutable: le lieu de son spectacle n’est révélé que quelques heures tout au plus avant le début de la représentation.

Comme il est persona non grata dans le milieu du spectacle, il se doit de ruser. Son mode d’opération est le suivant: il crée des sociétés telles que « E Quenelle », « Les productions de la Plume », « L’Esprit de la Forêt » ou encore « Au Point d’ô ».

De la quenelle en passant par le nom de sa fille, « Plume », Dieudonné pousse l’impertinence au point de laisser son identité transparaître au travers des noms qu’il choisi avec sa femme, Noémie Montagne, pour ces sociétés bidons. Malgré tout, cela fonctionne. Il parvient à camoufler son identité réelle et contacte via ces sociétés des lieux comme le château de Chazeron pour réserver un « atelier théâtre » ici, un « séminaire de cosmétiques » là, et ainsi duper les propriétaires s’imaginant louer leurs locaux pour quelque chose de tout à fait différent d’un spectacle « humoristique » durant lequel, sous couvert d’humour, des propos au fond antisémite sont applaudis.

Nous invitons les propriétaires de lieux susceptibles d’accueillir Dieudonné à se méfier et à n’accepter aucune requête provenant de ces sociétés ou d’autres ayant des noms pouvant évoquer sa réelle identité ! Il en va de l’importance de ne pas laisser l’antisémitisme et la haine se développer en France !

Les productions de la Plume : 1 RUE DES VOLAILLERS 28410 SAINT LUBIN DE LA HAYE,
numéro SIREN : 510 713 837 Activité : Arts du spectacle vivant

Au point d’ô : 1 RUE DES VOLAILLERS 28410 SAINT LUBIN DE LA HAYE, numéro SIREN :834 565 715 Activité : ?

E-Quenelle : 1 RUE DES VOLAILLERS 28410 SAINT LUBIN DE LA HAYE numéro SIREN : 538 951 641 Activité : Conseil en relations publiques et communication (7021Z)

L’esprit de la Foret: 1 RUE DES VOLAILLERS 28410 SAINT LUBIN DE LA HAYE numéro SIREN :811 974 336 Activité :Organisation de foires, salons professionnels et congrès (8230Z)

Nous conseillons donc aux loueurs de se méfier des entreprises enregistrées au 1 rue des volaillers dans la commune de Saint Lubin de la Haye (28410) d’autant plus qu’à l’adresse on retrouve une banderole «  DIEUDO-BUS »

Un journaliste de France 3 avait réalisé une vidéo à ce sujet.

Publicités

A Annecy: Opposition populaire face à Dieudonné !

Jeunesse contre la Haine Haute-Savoie a annoncé un rassemblement le 9 mars à 16h devant la préfecture à Annecy contre les « idées haineuses de Dieudonné ».

Ils avaient déjà lancés une pétition début octobre, que vous pouvez signer : https://www.change.org/p/pierre-lambert-ne-laissons-pas-dieudonn%C3%A9-rejouer-en-haute-savoie-il-ne-fait-rire-que-les-antis%C3%A9mites
51112625_485361451993465_2943962784464896000_n

Une liste des condamnations de Dieudonné

Il faut savoir que Dieudonné M’bala M’bala a été condamné à de nombreuses reprises et a perdu de nombreux procès pour ses propos antisémites, négationnistes, ainsi qu’incitation à la haine.

 

Il a été condamné en 2007 à 3000 euros d’amende pour diffamation envers le présentateur de télévision Arthur, affirmant que ce dernier finançait l’armée israélienne qui « n’hésite pas à tuer des enfants palestiniens ».

En février 2007, la cour de cassation casse et annule partiellement deux précédents rejets de l’action civile de la LICRA envers Dieudonné, jugeant que les propos de ce dernier d’injure raciale. Il a en effet déclaré dans le magazine Lyon Capitale en 2002 : « Pour moi, les Juifs, c’est une secte, une escroquerie ».

Le 15 novembre 2007, il fut condamné à une amende de 5000 euros pour  provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence raciale ou religieuse  après avoir comparé les Juifs à des négriers en 2004. 3

Le 26 juin 2008, il est condamné par la cour d’appel de Paris à verser une amende de 7000 euros pour avoir comparé en 2005 lors d’une interview la commémoration de la Shoah à de la « pornographie mémorielle ».4

Le 27 octobre 2009, il est condamné pour: injures antisémites, à verser 10 000 euros d’amende après avoir fait acclamer le négationniste Robert Faurisson dans sa salle de spectacle. Faurisson s’était fait remettre le « prix de l’insolence et de l’infréquentabilité » par un comédien déguisé en juif déporté, nous avons sorti un article à ce propos. 6,7,8 

En 2010, Dieudonné est condamné à 5000 euros d’amende ainsi que 10 000 euros de dommages et intérêts pour diffamation envers la LICRA qu’il avait qualifié « d’officine israélienne », disant que ces derniers « niaient tous les concepts du racisme à part celui qui concerne les Juifs ». 9

En novembre 2012, Dieudonné est condamné à 28 000 € d’amende pour diffamation, injure et provocation à la haine raciale dans deux vidéos publiées sur Internet, l’une au sujet de sa chanson Shoananas, nous y avons consacré un article, l’autre contenant la déclaration « les gros escrocs de la planète, ce sont des Juifs ». 1o

Le 12 février 2014, la justice française le condamne à retirer deux passages de sa vidéo Youtube : « 2014 sera l’année de la quenelle ». Elle jugeait que ses propos relevaient de la contestation de crimes contre l’humanité, de la diffamation raciale et de la provocation à la haine raciale et injure publique. Dieudonné fut également condamné à verser 1 500 euros à chacune des quatre associations plaignantes. 11


Dieudonné avait diffusé sur Internet une chanson intitulée « Le Rat noir » qui détournait « L’Aigle noir» de Barbara ,  dont les paroles étaient modifiées et entrecoupées de commentaires horribles. Il sera attaqué en justice par le neveu de la chanteuse Barbara. Ce dernier a considéré que cette chanson n’était pas du tout une parodie en raison de la violence des propos, et que Dieudonné y visait notamment « la judéité de Barbara et celle de son père ». Le 15 janvier 2015, le Tribunal de grande instance de Paris, a jugé que cette chanson n’était pas une parodie mais une «intention de nuire . Dieudonné  doit retirer la chanson d’Internet et  verser à l’ayant droit de la chanteuse 50 000 euros de dommages et intérêts, en plus de 5 000 euros d’amende et les dépens. Il sera condamné à payer 80 000 euros supplémentaires en mai 2015 car il n’avait pas retiré du Web la vidéo de la chanson comme le tribunal le lui avait ordonné. 12,13,14

Le 18 mars 2015, il est condamné à deux mois de prison avec sursis pour apologie d’actes de terrorisme après avoir écrit sur Facebook  « Je me sens Charlie Coulibaly ». Coulibaly étant le nom d’un des terroristes de l’attentat de Charlie Hebdo.Le 17 mai 2016, la cour d’appel de Paris confirme la condamnation de Dieudonné pour avoir fait l’apologie du terrorisme, en le condamnant à deux mois d’emprisonnement avec sursis ainsi qu’à 10 000 euros d’amende. 15

Le 25 novembre 2015, il est condamné à deux mois de prison ferme et à 9 000 euros d’amende par la justice belge, après avoir tenu des propos jugés discriminatoires, antisémites, négationnistes et révisionnistes, lors d’un spectacle à Herstal en Belgique qui a eu lieu le 14 mars 2012. Le 20 janvier 2017, la cour d’appel de Liège confirme cette décision. 16,17

Le 10 mai 2016, Dieudonné est condamné par le tribunal correctionnel de Paris à deux mois de prison avec sursis ainsi qu’à 10 000 euros d’amende pour un passage de son spectacle « La Bête immonde », dans lequel il qualifiait les Juifs de « gens qui ont [en tant qu’esclavagistes] une certaine compétence dans le dressage de nègres (…) [ce qui] tranche avec l’image qu’on nous a inculquée à l’école, à la maternelle, à la crèche, du Juif éternelle victime en pyjama à qui on a chouré un Picasso ». 18,19

Il est débouté de sa plainte en diffamation le 13 mais 2016 contre le président de la LICRA ( Ligue Internationale Contre le Racisme et l’antisémitisme): Alain Jakubowicz. Ce dernier avait décrit le geste de la « quenelle » comme un « salut nazi inversé signifiant la sodomisation des victimes de la Shoah ». 2o

Le 5 juillet 2016, Dieudonné est également débouté de sa plainte en diffamation contre le président du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France): Roger Cukierman. Ce dernier l’avait qualifié de « professionnel de l’antisémitisme ». 21


Actuellement, Dieudonné est visé par la plainte d’un de ses anciens employés des « Productions de la Plume » pour violences et menaces, en plus d’avoir été mis en examen pour fraude fiscale, blanchiment et abus de biens sociaux. 22

1 La Dépêche du Midi, 19 septembre 2007
2 Lyon Capitale, 16 février 2007
3 Le Figaro, 26 juin 2008
4 Le Figaro, 26 juin 2008
6 Le Monde 27 Octobre 2009
7 France TV Info, 3 janvier 2014
8 Cour européenne des droits de l’homme, le 20/10/2015
https://hudoc.echr.coe.int/fre-press#{%22itemid%22:[%22001-158752%22]}
9 Le Parisien, 8 juin 2010
10 Le Monde29 janvier 2015
11 Le Monde, 12 février 2014
12 Le Figaro, 22 janvier 2015
13 Huffington Post, 21 janvier 2015
14 Libération, 12 mai 2015
15 Libération, 18 mars 2015
16 Europe 1, 20 janvier 2017
17 Le Monde.fr,‎ 7 juin 2017
18 sur L’Obs, 10 mai 2016
19 Libération, 8 novembre 2017
20 Le Figaro, 5 juillet 2016
21 Le Monde, 17 Octobre 2014
22 L’Écho républicain, 15 avril 2014
https://www.lechorepublicain.fr/eure-et-loir/actualite/pays/pays-drouais/dreux/2014/04/15/dieudonne-face-a-une-plainte-pour-violences-et-menaces_1967245.html

Merci au lecteur d’INFRQLA qui nous a envoyé cette liste. Les sources ont été vérifiés, et avaient été transmises en même temps que cette liste.

Sur la position de SolidaritéS Vaud concernant Dieudonné

Dieudonné se produisait au début du mois de janvier en Suisse à Nyon. A cette occasion, le parti politique « anticapitaliste et révolutionnaire » SolidaritéS Vaud s’est prononcé sur le cas de Dieudonné.

En effet, sur leur site internet, le parti a rédigé un communiqué intitulé « Dieudonné n’est pas le bienvenu! » paru le 1er janvier 2019.

Nous ne nous attaquons pas à l’ensemble de ce communiqué, puisque nous y trouvons une part de vérité.
SolidaritéS a raison sur une partie de son communiqué:


 » Dieudonné a beau se dire indépendant, il est en réalité très lié aux secteurs de l’extrême droite. En France, il reste lié au Rassemblement National (anciennement Front National) de Marine Le Pen, pour qui il avait appelé à voter aux élections présidentielles française en 2017.  »

Mais aussi dans ce passage là :

 » Les liens avec l’extrême droite ne sont donc pas un accident et se construisent sur la base commune d’un antisémitisme virulent. Rendre le complot «sioniste» – sous-entendu: juif – responsable de la crise et de l’austérité est une idée reprise des années 30. Sa posture pseudo-antisystème est en fait strictement antisémite, et dans ses interventions, toute dénonciation réelle des dynamiques du capitalisme et de l’impérialisme est évidemment complètement absente. « 

Oui Dieudonné use d’un anticapitalisme romantique pour se présenter comme anti-système. Il ne se présente non pas comme antisémite; mais antisioniste.

Comme nous l’avions déjà vu dans l’appel joint à la pétition d’Annecy, ville qui se trouve être proche de la Suisse, Dieudonné croit en une forme d’ « axe américano-sioniste », et présentait les colons israéliens comme des nazis; puisque sur un plateau TV il avait fait un  » isra-heil », avec le bras tendu.

Donc c’est en ce sens où nous rejoignons l’analyse de SolidaritéS qui nous semble sincère. Mais là où nous ne sommes pas d’accord avec ce groupement politique, c’est dans leurs solutions:

Ni Dieudonné, ni interdiction!

solidaritéS s’oppose à l’interdiction des spectacles de Dieudonné, car nous ne voulons pas en faire un martyr de sa cause nauséabonde ni restreindre encore la liberté d’expression. Face à Dieudonné et consorts, nous luttons et continuerons à lutter contre les mouvements d’extrême droite et contre toutes les formes de racisme, d’antisémitisme et d’islamophobie. »

SolidaritéS

Déjà en 2015 SolidaritéS tenait cette position :


SolidaritéS s’oppose à l’interdiction des spectacles de Dieudonné, carnous ne voulons pas en faire un martyr de sa cause nauséabonde ni restreindre encore la liberté d’expression. . Face à Dieudonné et consorts, mobilisons-nous massivement contre le racisme et l’extrême droite. Rappelons que le racisme divise les classes populaires et les empêche de s’unir contre leur ennemi véritable, le capitalisme, ses représentant·e·s et les politiques qu’ils défendent


Cette position nous parait compliqué à tenir, puisque d’un côté il y a une louange de la liberté d’expression, mais de l’autre côté il y a une volonté sincère de vouloir lutter contre la racisme, puisque SolidaritéS avait appelé à se mobiliser en 2015.
Mais se mobiliser pour se mobiliser, nous parait contre-productif. On peut se mobiliser pour interdire quelque chose ou pour soutenir une chose, mais se mobiliser pour se mobiliser ?


Puis il y a une autre chose, le racisme et l’antisémitisme ne sont pas des opinions, ce sont des crimes. Et puisque SolidaritéS dit que Dieudonné est antisémite, il paraîtrait logique de vouloir lui restreindre/interdire son expression publique.
Ce que nous voulons pointer, c’est qu’en tant qu’organisation de gauche, il faut tout mettre en oeuvre pour ne laisser aucune place pour l’extrême-droite sur le champ public. Et cela passe bien évidemment par les moyens disponibles: manifestations, pétitions, demande d’interdictions.

Dieudonné trouve « dommage » que Patrick Cohen n’ait pas été envoyée dans une chambre à gaz.

Dans un reportage « Complément d’enquête » diffusé il y a quelques années Dieudonné s’en prend à Christiane Taubira et Patrick Cohen.

Dans cette courte séquence, pourtant très violente Dieudonné s’en prend à 2 personnalités publiques françaises. Christiane Taubira, garde des sceaux et Ministre de la Justice au moment des faits est comparée à un singe. En effet Dieudonné parle d’elle comme étant Cheeta, le singe accompagnant Tarzan dans les films Tarzan.

Juste après Dieudonné parle de Patrick Cohen, animateur de radio connu en France qui voulait interdire Dieudonné de radio.
M’Bala M’Bala dit à son sujet lors de son spectacle  » Tu vois lui, si le vent tourne, je ne suis pas sûr qu’il ait le temps de faire ses valises ». La salle est hilare, alors que Dieudonné fait une référence claire à l’Holocauste…
« si le vent tourne », mais de quel vent parle t-il ? D’un vent plus favorable à ses idées ?
Cette petite expression est très importante, car elle met en avant la minimisation de la Shoah, et sa relativisation.
Non, on ne plaisante pas avec la Shoah. Comme on n’a pas à plaisanter avec le génocide des arméniens, ou tous les autres génocides. Et puis « le temps de faire ses valises » est encore une référence à la Shoah, puisque les nazis en effet disait aux personnes déportées (principalement des Juifs et des Tziganes) qu’ils fassent leur valise en prenant leurs objets de valeurs, pour les piller après les avoir tuer. Alors que Patrick Cohen n’a nullement déclaré être ni d’origine juive, ni tzigane. Seul son nom a une consonance juive. Dieudonné continu son attaque contre Patrick Cohen, en déclarant : « moi, tu vois, quand je l’entend parler Patrick Cohen, je me dis, tu vois les chambres à gaz… DOMMAGE ! »
Cette phrase est d’une violence, vouloir la mort d’un de ses opposants, alors qu’on clame à longueur de journée la liberté d’expression… Mais ce qui est encore plus horrible, c’est cette relativisation de la Shoah à travers de tels propos: en effet il y a bien relativisation des chambres à gaz. Puisque comment le dit Dieudonné, dans sa bouche on dirait que ça sonne comme un  » va te faire », une insulte qui viendrait seule. Mais surtout vouloir la mort d’un opposant dans le cadre d’un génocide organisé et planifié, c’est vraiment quelque chose d’horrible.
Dieudonné a été condamné pour ces propos il y a quelques années.

Les Gilets Jaunes et Dieudonné

Depuis le 17 novembre, se poursuit le mouvement des Gilets Jaunes dans toute la France.
Nous ne pouvions pas parler d’antisémitisme et de Dieudonné sans parler de ce mouvement, qui dans sa nature même est irrationnel.Sa chute mènera à une restructuration fasciste en France.

Le média agauche.org disait dans son article du 23 janvier à propos des Gilets Jaunes:

 »
Car les gilets jaunes, c’est comme le Fascisme : c’est social, mais cela ne critique pas le bourgeois, cela n’utilise pas le terme de capitalisme mais désigne comme ennemi seulement la « banque » et « l’oligarchie ». L’état d’esprit est patriotique, la vision du monde est complotiste, la démarche communautaire, le degré de conscience politique est à zéro avec une même haine de la politique et du principe de parti [politique].
C’est un cadeau des dieux pour la bourgeoisie, trop heureuse d’avoir affaire à un tel type de révolte, à une sorte d’anti-lutte des classes. Et le contre-coup va être énorme. L’ultra-gauche s’imaginait que les gilets jaunes portaient la révolution, en réalité ceux-ci sont une expression de crise et ils vont être un vecteur historique du Fascisme.
La vague post-gilet jaune arrivant va être terrible, elle va ébranler les fondements culturels de la société française. Ce qui a été remué, ce qui a été transporté – et notamment la convergence ultra-gauche / extrême-droite – va nous exploser à la figure.  »


Il est important de comprendre cela pour saisir plus facilement l’article qui paraitra bientôt à propos de l’antisémitisme comme socialisme des imbéciles.

Nous avons vu à plusieurs reprises Dieudonné dans les manifestations des gilets jaunes, et bien les soutenir fortement via les réseaux sociaux. Il n’est pas dur de comprendre pourquoi Dieudonné s’engage auprès des gilets jaunes : il s’agit tout bonnement de son projet politique !
Dieudonné joue depuis longtemps sur la prétendue in-actualité du clivage gauche-droite, sur une critique de la Finance. Il avait lancé en 2015 avec son ami Alain Soral un parti politique nommé « Réconciliation Nationale » dont le nom rappelle l’outil politique d’Alain Soral « Egalité & Réconciliation », qui a comme slogan « Gauche du travail, droite des valeurs ». Mais les liens Soral-Dieudonné nécessiteraient une série d’articles.

Dieudonné fait une vidéo en direct le 23 novembre qui s’intitule « Dieudonné soutient les Gilets Jaunes ».

Il se pose comme étant une alternative au système, il se présente comme étant anti-système.

Il ‘critique’ le ‘système’, avec des chansons comme « Macron, la sens tu la quenelle ? » qui est une reprise du début du Chant des partisans. Il ne présente aucunement une analyse rationnelle du capitalisme, pour lui Macron représente le capitalisme. Si l’on supprime Macron, le capitalisme partirait comme par magie.
Les paroles de  » Macron, la sens tu la quenelle?  » sont assez dégoutantes, mais surtout homophobes:
« Macron, la sens-tu, qui se glisse dans ton c*l, la quenelle ? »
Pourquoi sont-elles homophobes ? Parce qu’utiliser la sodomie comme une étant une insulte est homophobe. Et puis le geste reste dégradant pour la personne qui se « prend la quenelle », puisqu’elle y est comme forcée.
Il a également mis en vente un gilet jaune sur son site.

Dieudonné a aussi été aperçu a plusieurs reprises lors de manifestations de Gilets Jaunes en France, il s’agit d’une occasion en or pour lui de se montrer et rares sont les endroits où il y a une quelconque résistance face à sa présence. Dans sa base même le mouvement des gilets jaunes se posent comme un terrain pour Dieudonné, mais ici tout un tas d’autres gens comme Hervé Ryssen ou Thierry Borne. Il n’est donc pas étonnant de voir des chasubles avec écrit dessus  » contre le nouvel ordre mondial », ou des quenelles, ou encore des banderoles antisémites.


Nous n’étions malheureusement pas étonnés suite à l’agression verbale antisémites commise par des quenelliers à l’encontre d’une personne juive.
Nous n’étions pas non plus étonnés des saluts nazis, aux côtés de quenelliers lors de manifestations des Gilets Jaunes.
La ligne politique des Gilets Jaunes est semblable à celle de Dieudonné, elle se base sur une lecture irrationnelle du capitalisme, s’attaquant seulement au capital financier.

Dieudonné est désormais un des piliers de ce mouvement.


Dieudonné et le film « 24 jours »

Le 30 avril 2014 sortait le film « 24 jours » pour rendre hommage à Ilan Halimi, ce jeune Juif torturé pendant 24 jours et tué pour la seule raison qu’il était juif… Nous invitons nos lecteurs à regarder cette vidéo pour comprendre ce que le jeune Ilan Halimi a vécu :

Dans sa vidéo publiée le 09 mai 2014, Dieudonné accuse le film d’être manipulateur, puisqu’il dit à propos du film, après s’être moqué du nombre d’entrées qu’a fait le film la première semaine: « les gens n’en ont plus rien à foutre de ce genre de manipulation, puis les gens en ont marre d’être pris pour des cons quoi ».
Les gens ne sont pas pris pour des cons, peut être le film n’a pas plu à tout le monde, mais il a le mérite de rendre hommage au jeune innocent qu’était Ilan, enlevé le 20 janvier 2006 dans la soirée par le Gang des barbares.

Ilan Halimi


Il cite plus un tard, un supposé commentaire d’une critique d’Allociné du film 24 jours « un mélange subtile de Joséphine l’ange gardien et Nuit et Brouillard [un film de 1956 sur la déportation et les camps de la mort], de la merde » et Dieudonné rajoute « moi je recommande[les commentaires] ». Quelle horreur…
Il poursuit, en racontant sa rencontre au palais de justice avec Ruth Halimi, la mère d’Ilan: « Ruth Halimi c’est vrai qu’elle est décevante. »
Comment peut-on qualifier quelqu’un de décevant, alors que cette personne a perdu son enfant d’une manière injuste ?
La seule ‘justification’ (si on peut appeler ça comme ça) qu’apporte Dieudonné c’est parce qu’elle a refusée de tendre la main à ce dernier et la personne l’accompagnant. 
« Elle m’a répondu que j’étais responsable de la montée de l’antisémitisme en France ».
Madame Halimi a tout à fait raison en soulignant cela.
Il commence la conclusion de sa vidéo en disant à propos de Madame Halimi qu’elle a « complètement pété les plombs la vieille, hein ».
Oui, Dieudonné est bien responsable de la montée de l’antisémitisme en France, mais il n’est pas le seul. M’Bala M’Bala sous couvert d’une attaque à un film, 24 jours, s’attaque en réalité à l’hommage qu’a rendu Alexandre Arcady dans son oeuvre, mais surtout au meurtre d’Ilan Halimi, le qualifiant de manipulation et insultant Madame Halimi.